Amazon.fr - Jacob Frank et le mouvement frankiste 1726-1816 (tome 1) - Alexander Kraushar - Livres

Amazon.fr - Jacob Frank et le mouvement frankiste 1726-1816 (tome 1) - Alexander Kraushar - Livres

Nouveau from Tostanfrance for Amazon.fr - Jacob Frank et le mouvement frankiste 1726-1816 (tome 1) - Alexander Kraushar - Livres

Télécharger:
ID: B01NC0E97D
Cloud: Nature
Téléchargement total: 8500
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Jacob Frank fit son apparition au cours des premières décennies du XVIIIème siècle dans ce qui restait des régions orientales du royaume de Pologne, resplendissant dans son costume turc et son attelage tiré par six chevaux, pour revendiquer au nom des Juifs le legs du ''messianisme de Sabbataï Tsevi''. Frank rencontra un immense succès, vivant dans un luxe que les Juifs n’avaient jamais vu auparavant. En 1759, quand vint pour lui le temps de déployer toute l’ampleur de son messianisme apostat, il choisit d’être reçu au sein de l’Église catholique romaine sous le haut patronage du roi de Pologne (tout comme la conversion de Sabbataï Tsevi à l’Islam se fit sous le parrainage du sultan). La source conceptuelle directe de l’hérésie sabbataïste réside dans la Kabbale lourianique, un système théosophique inspiré directement du Zohar, développé au XVIème siècle en Galilée par le rabbin Isaac Louria. Frank donna le nom de ''Das'' à sa vision de la ''vérité religieuse révélée''. Cela devint alors le principe à partir duquel ses partisans, croyant en une vie et une fortune éternelles, commencèrent à se réunir. Sabbataï Tsevi, le fondateur du ''messianisme sabbataïste'', traça les grandes lignes du messianisme apostat. L’association par Frank du messianisme apostat comprenait autant de non-sens religieux, de violences (encouragement au viol et à la torture, etc.) et d'extravagances sexuelles (exhibitionnisme, voyeurisme, adultère, etc.) que le messianisme associé par Tsevi. La théosophie de Frank atteignit ses dimensions totales dans la ville morave de Brno, où il passa treize ans. Frank fut entouré d’une aura et d’une visibilité jamais vues jusqu’alors parmi les Juifs. Il fut aidé en cela par des dons de barils d’or qui ne cessaient d’arriver de la part de ''fidèles'' habitant en divers endroits – Pologne, Moravie, Bohême, Hongrie et Turquie – et notamment par l’indulgence affichée à son égard par l’empereur Joseph II et le prince d’Isenbourg. Les enseignements de Frank, rassemblés par ses sectateurs, sont communément désignés par le nom ''Livre des Paroles du Seigneur'', recueil faisant office d'un catéchisme de la ''révélation frankiste''. Les fragments les plus importants du ''Livre des Paroles du Seigneur'' sont disponibles en fin d'ouvrage, pour le lecteur.

Présentation de l'éditeur

Jacob Frank fit son apparition au cours des premières décennies du XVIIIème siècle dans ce qui restait des régions orientales du royaume de Pologne, resplendissant dans son costume turc et son attelage tiré par six chevaux, pour revendiquer au nom des Juifs le legs du ''messianisme de Sabbataï Tsevi''. Frank rencontra un immense succès, vivant dans un luxe que les Juifs n’avaient jamais vu auparavant. En 1759, quand vint pour lui le temps de déployer toute l’ampleur de son messianisme apostat, il choisit d’être reçu au sein de l’Église catholique romaine sous le haut patronage du roi de Pologne (tout comme la conversion de Sabbataï Tsevi à l’Islam se fit sous le parrainage du sultan). La source conceptuelle directe de l’hérésie sabbataïste réside dans la Kabbale lourianique, un système théosophique inspiré directement du Zohar, développé au XVIème siècle en Galilée par le rabbin Isaac Louria. Frank donna le nom de ''Das'' à sa vision de la ''vérité religieuse révélée''. Cela devint alors le principe à partir duquel ses partisans, croyant en une vie et une fortune éternelles, commencèrent à se réunir. Sabbataï Tsevi, le fondateur du ''messianisme sabbataïste'', traça les grandes lignes du messianisme apostat. L’association par Frank du messianisme apostat comprenait autant de non-sens religieux, de violences (encouragement au viol et à la torture, etc.) et d'extravagances sexuelles (exhibitionnisme, voyeurisme, adultère, etc.) que le messianisme associé par Tsevi. La théosophie de Frank atteignit ses dimensions totales dans la ville morave de Brno, où il passa treize ans. Frank fut entouré d’une aura et d’une visibilité jamais vues jusqu’alors parmi les Juifs. Il fut aidé en cela par des dons de barils d’or qui ne cessaient d’arriver de la part de ''fidèles'' habitant en divers endroits – Pologne, Moravie, Bohême, Hongrie et Turquie – et notamment par l’indulgence affichée à son égard par l’empereur Joseph II et le prince d’Isenbourg. Les enseignements de Frank, rassemblés par ses sectateurs, sont communément désignés par le nom ''Livre des Paroles du Seigneur'', recueil faisant office d'un catéchisme de la ''révélation frankiste''. Les fragments les plus importants du ''Livre des Paroles du Seigneur'' sont disponibles en fin d'ouvrage, pour le lecteur.

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES