Amazon.fr - Rue Jacques Prévert - Jacques Prévert, Robert Doisneau - Livres

Amazon.fr - Rue Jacques Prévert - Jacques Prévert, Robert Doisneau - Livres

eBup from Tostanfrance for Amazon.fr - Rue Jacques Prévert - Jacques Prévert, Robert Doisneau - Livres

Télécharger:
ID: 2905292385
Cloud: Beauté, forme et détente
Téléchargement total: 1813
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Jacques Prévert et Robert Doisneau : des amis - ils le disent tout les deux. Cet album est l’histoire de leurs balades, de leur amitié, de leur complicité. «C’est Prévert qui m’a appris le Château Tremblant et le pont de Crimée», se souvient Doisneau. En lisant Prévert, on voit surgir les photographies de Doisneau : rue de Buci, les Halles, le canal Saint-Martin… En regardant Doisneau, on entend les poèmes de Prévert : «Les enfants qui s’aiment», «Et la fête continue», «Les feuilles mortes»… Leurs promenades les mènent dans les quartiers les plus populaires - ceux qui en parlent -, les photos qui en résultent semblent toutes inspirées par l’amour des choses qui vont ensemble : les accordéonistes et les danseurs, les tatoueurs et les tatoués, Gréco et Saint-Germain-des-Prés, les amoureux et les quais de la Seine… Le poète et le photographe, c’est Jacques Prévert qui l’écrit, ont la complicité du gibier et du braconnier. Ici, le poète se laisse tirer le portrait sans méfiance par Doisneau, car quelque chose lui dit qu’il est en pays de connaissance, qu’il est face à un compagnon de voyage, à un compatriote de la vie.

Présentation de l'éditeur

Jacques Prévert et Robert Doisneau : des amis - ils le disent tout les deux. Cet album est l’histoire de leurs balades, de leur amitié, de leur complicité. «C’est Prévert qui m’a appris le Château Tremblant et le pont de Crimée», se souvient Doisneau. En lisant Prévert, on voit surgir les photographies de Doisneau : rue de Buci, les Halles, le canal Saint-Martin… En regardant Doisneau, on entend les poèmes de Prévert : «Les enfants qui s’aiment», «Et la fête continue», «Les feuilles mortes»… Leurs promenades les mènent dans les quartiers les plus populaires - ceux qui en parlent -, les photos qui en résultent semblent toutes inspirées par l’amour des choses qui vont ensemble : les accordéonistes et les danseurs, les tatoueurs et les tatoués, Gréco et Saint-Germain-des-Prés, les amoureux et les quais de la Seine… Le poète et le photographe, c’est Jacques Prévert qui l’écrit, ont la complicité du gibier et du braconnier. Ici, le poète se laisse tirer le portrait sans méfiance par Doisneau, car quelque chose lui dit qu’il est en pays de connaissance, qu’il est face à un compagnon de voyage, à un compatriote de la vie.

Biographie de l'auteur

Durant plus de soixante ans, Robert Doisneau (I9I2-I994) a créé une incomparable documentation sur la vie des Parisiens et des banlieusards, des Halles au Gentilly d'avant-guerre, le grand vide de l’Occupation en 40-44, sa banlieue sud natale, du Saint-Germain des Prés existentialiste aux villes nouvelles des années quatre-vingt… Ses milliers d'images dépassent largement leur valeur documentaire, obéissant à une perspective d'ensemble, elles forment une œuvre exprimant une vision unique. Aucune catégorie n'est parvenue à définir la richesse et la diversité de son travail. Doisneau est avant tout le témoin engagé d'une histoire en mouvement, hanté par une réflexion profonde sur le temps qui passe, le superflu, l'inachevé, la modernité au sens baudelairien du terme.... C'est la raison pour laquelle il a su si bien capter ce qui allait irrémédiablement disparaître.

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES