La Grande transformation des avocats - 1re édition

La Grande transformation des avocats - 1re édition

Meilleur from Tostanfrance for La Grande transformation des avocats - 1re édition

Télécharger:
ID: 2247150098
Cloud: Techniques de l'art
Téléchargement total: 3249
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Les avocats risquent d'être évincés du marché des services juridiques par des acteurs innovants s'ils ne modifient pas leur pratique individuelle et ne se dotent pas d'une stratégie collective cohérente. C'est de leur capacité à y parvenir que dépend l'avenir de la profession. Tel est le constat que livre Thierry Wickers, qui conduit actuellement la délégation française au Conseil des barreaux européens (CCBE), après avoir été bâtonnier du barreau de Bordeaux, président de la Conférence des bâtonniers et président du Conseil national des barreaux (CNB).
Les pouvoirs publics s'appuient sur un discours économique du droit pour démanteler le statut des professions juridiques. Pour une majorité des justiciables, les prestations des avocats se révèlent inaccessibles : le barreau d'affaires épaule les grandes entreprises, l'aide juridictionnelle accompagne les plus démunis . entre les deux, une fraction croissante de particuliers et de professionnels ne peut plus être conseillée ni faire valoir ses droits . ce qui suscite l'émergence d'une offre de services juridiques à des prix abordables, notamment grâce aux technologies de l'information.
La profession doit donc renouer son pacte avec le public en garantissant l'accès le plus large au droit. Cet objectif justifie le recours à des moyens qui lui ont toujours été étrangers : les services standardisés, l'accroissement de la publicité, l'ouverture du capital des cabinets et la participation des étudiants, futurs avocats, aux programmes des cliniques du droit. Les organes représentatifs devront aussi réformer leurs modes de régulation, principalement la discipline, et rénover la gouvernance du Conseil national des barreaux. S'il absorbe les organismes techniques de la profession il améliorera les services rendus aux avocats. S'il acquiert une représentativité politique, il disposera d'un réel pouvoir sur des ordres qui n'auront plus le pouvoir de s'exprimer « au nom de la profession ».
En rupture avec les paradigmes habituels de la profession, cet essai inaugure une nouvelle orientation dans la stratégie à mener.

Présentation de l'éditeur

Les avocats risquent d'être évincés du marché des services juridiques par des acteurs innovants s'ils ne modifient pas leur pratique individuelle et ne se dotent pas d'une stratégie collective cohérente. C'est de leur capacité à y parvenir que dépend l'avenir de la profession. Tel est le constat que livre Thierry Wickers, qui conduit actuellement la délégation française au Conseil des barreaux européens (CCBE), après avoir été bâtonnier du barreau de Bordeaux, président de la Conférence des bâtonniers et président du Conseil national des barreaux (CNB).
Les pouvoirs publics s'appuient sur un discours économique du droit pour démanteler le statut des professions juridiques. Pour une majorité des justiciables, les prestations des avocats se révèlent inaccessibles : le barreau d'affaires épaule les grandes entreprises, l'aide juridictionnelle accompagne les plus démunis . entre les deux, une fraction croissante de particuliers et de professionnels ne peut plus être conseillée ni faire valoir ses droits . ce qui suscite l'émergence d'une offre de services juridiques à des prix abordables, notamment grâce aux technologies de l'information.
La profession doit donc renouer son pacte avec le public en garantissant l'accès le plus large au droit. Cet objectif justifie le recours à des moyens qui lui ont toujours été étrangers : les services standardisés, l'accroissement de la publicité, l'ouverture du capital des cabinets et la participation des étudiants, futurs avocats, aux programmes des cliniques du droit. Les organes représentatifs devront aussi réformer leurs modes de régulation, principalement la discipline, et rénover la gouvernance du Conseil national des barreaux. S'il absorbe les organismes techniques de la profession il améliorera les services rendus aux avocats. S'il acquiert une représentativité politique, il disposera d'un réel pouvoir sur des ordres qui n'auront plus le pouvoir de s'exprimer « au nom de la profession ».
En rupture avec les paradigmes habituels de la profession, cet essai inaugure une nouvelle orientation dans la stratégie à mener.

Biographie de l'auteur

Avocat associé au cabinet Exème, président de l'Académie Gesica
Président de la délégation française au Conseil des barreaux européens (CCBE)
Ancien président du Conseil national des barreaux (CNB)
Ancien président de la Conférence des bâtonniers
Ancien bâtonnier du barreau de Bordeaux

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES